Midi Minuit

by nukod

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      €3 EUR  or more

     

1.
04:01
2.
3.
03:36
4.

about

All titles by : Emilienne G. Apple & Brian G. Alecki
Excepted the remix by : [lyn]
Mixed by Pierre-Jean Labrusse
Label manager, A&R : Jean-Marc Scialom
Graphisme : Salomé Stypa
Mastering by : MB mastering
(p) Nukod & Midi Minuit - 2017
(c) Nukod - 2017
Distributed on all platforms : itunes etc...

credits

released June 9, 2017

tags

license

all rights reserved

about

nukod Paris, France

contact / help

Contact nukod

Streaming and
Download help

Shipping and returns

Redeem code

Track Name: L'Apocalypse
L’Apocalypse


L’apocalypse
L’apocalypse est là
Y a des lumières partout dans les villes
Je cours, j’entends plus rien

C’est l’apocalypse
Sous les feux d’artifices
Y a des lumières partout dans les villes
Je cours et j’entends plus rien

Nous dansions sous les feux d’artifices
Se baladant l’air de rien
Quand quelque chose est entrée sur la piste
Quelque chose d’aérien

Ça a tangué
Et les lumières ont baissées
La musique s’est arrêtée nette
La fête était terminée

L’apocalypse
L’apocalypse est là
Y a des lumières partout dans les villes
Je cours, j’entends plus rien

C’est l’apocalypse
Sous les feux d’artifices
Y a des lumières partout dans les villes
Je cours et j’entends plus rien

L’adrénaline me gagne
Je vois monter les flammes
J’me sens comme à Gotham
Dans la peau de Batman

Et même si c’est cliché je ne peux pas m’empêcher
De penser à toutes ces choses inachevées

Je m’enfonce
Je trace
Je suis guidée par une succession d’allée
L’enjeu est de taille
Et aux problèmes je dois trouver
Des solutions adaptées

L’apocalypse
L’apocalypse est là
Y a des lumières partout dans les villes
Je cours, j’entends plus rien

C’est l’apocalypse
Sous les feux d’artifices
Y a des lumières partout dans les villes
Je cours et j’entends plus rien

La ville est tombée
J’essaye de pas paniquer
J’avance oh j’avance
Sans me retourner

Mais je ne peux pas m’empêcher de penser
A toutes ces choses inachevées

L’apocalypse
L’apocalypse est là
Y a des lumières partout dans les villes
Je cours, j’entends plus rien

C’est l’apocalypse
Sous les feux d’artifices
Y a des lumières partout dans les villes
Je cours et j’y vois plus rien
Track Name: Les Gens Qui S'Ennuient
Les Gens Qui S’Ennuient


Nous étions tout apprêtés
Mais l’automne est arrivé
Si vite comme il se doit
Pour la deuxième fois
Déjà

Nous étions entourés de gens
De gens étonnants
La musique résonnait
Pouvant laisser place au regret

J’irai plus en soirée
J’irai même danser dans les boites de nuits
Toutes pourries
De Paris

Car je ne veux pas
Qu’on fasse parti des gens qui s’ennuient


Nous rentions d’une fête où nous avions bien trop dansé
Les idée embrumées
Pupilles dilatées

Nous avions tous un peu bu
Et la vitesse est apparue
Très vite décuplée
Dans un dernier baiser

J’irai plus en soirée
J’irai même danser dans les boites de nuits
Toutes pourries
De Paris

Car je ne veux pas
Qu’on fasse parti des gens qui s’ennuient

PONT

J’irai plus en soirée, pour toi j’irai danser
Dans les boites de nuit et les clubs pourris
De Paris

Car je ne veux pas
Qu’on fasse parti des gens qui s’ennuient
Track Name: Nuit Noire
Nuit Noire


J’suis crevée, viens te coucher
La chambre est noire
Toute noire comme mon désespoir
Qui grandit la nuit

Allez viens
Pose ton bouquin pour embraser
Les rêves de l’été
Au moins jusqu'à demain

Des paroles de chansons, s’entremêlent dans nos têtes sans raison
Les lumières de Paris, se projettent au coin de notre lit
La fumée de ta cigarette s’évapore dans la pièce
Où des ombres se dressent

Ma tête tourne
Mes oreilles grondent dans la pénombre
Mes songes s’assombrissent soudain
A l’ombre du matin

Des paroles de chansons, s’entremêlent dans nos têtes sans raison
Les lumières de Paris, se projettent au coin de notre lit
La fumée de ta cigarette s’évapore dans la pièce
Où des ombres se dressent

Mais avec modération j’enchaine les verres
Pour pouvoir rendre plus prospère
L’atmosphère déjà trop ternie
Par le noir de la nuit

Mais demain lorsque viendra le matin
Nous ne garderons pas en mémoire
Nos grandes peurs du soir

Des paroles de chansons, s’entremêlent dans nos têtes sans raison
Les lumières de Paris, se projettent au coin de notre lit
La fumée de ta cigarette s’évapore dans la pièce
Où des ombres se dressent